Responsable : François Reyssat
Catégorie : professionnelle
Public concerné : doctorants en SHS
Durée (heures) :  6 heures

Formation doctorale ED 624

© Université Paris Cité

Mobiliser son doctorat en sciences sociales hors de l’université

Objectifs :

  • Identifier les compétences transverses acquises en doctorat ;
  • Savoir les valoriser hors du monde académique ;
  • Apprendre à adapter ses méthodes et techniques au contexte de production d’études ;
  • Savoir communiquer avec des interlocuteurs extérieurs au monde scientifique ;
  • Apprendre à maintenir son esprit critique dans des environnements contraints.

 

Contenu :

La formation a pour but d’aborder la thématique du travail des docteur-e-s en sciences sociales hors des institutions scientifiques telles que l’Université, le CNRS etc. Elle ne vise pas à fournir des pistes d’emploi post-soutenance, mais plutôt à apporter une réflexion sur la manière dont le travail dans le secteur privé (lucratif comme non-lucratif), ou les administrations publiques, peut être abordé pour la population des jeunes docteur-e-s. Nous partirons pour cela des expériences de chacun-e, afin de répondre au mieux aux préoccupations des stagiaires.

Après une courte introduction, nous travaillerons à faire émerger les atouts apportés par une formation doctorale en SHS et leur valorisation hors du monde académique. Il s’agira au cours de ce premier temps de dégager les principales forces qu’apporte aux docteur-e-s leur formation, et l’utilité de ces compétences pour les employeurs. Loin de fournir une « solution clé en main » pour se vendre sur le marché du travail, nous travaillerons surtout à ré-envisager le doctorat comme un diplôme dont la valeur doit être reconnue par la société.

Dans un second temps, il s’agira de s’interroger sur les points sur lesquels une activité extra-universitaire se distingue d’une activité universitaire. Nous aborderons en particulier la manière de rédiger, de présenter un résultat d’enquête, ou encore de mobiliser des techniques scientifiques comme l’entretien sociologique. En prenant pour postulat de départ qu’un bon chercheur n’est pas la même chose qu’un bon chargé d’études (par exemple), nous chercherons à identifier les éléments principaux à avoir en tête pour une transition réussie.

 

Entre les deux séances, il sera demandé aux stagiaires de travailler à la production d’un court support (prévoir quelques heures de travail). Ce support sera discuté lors de la seconde séance.

Enfin, le dernier temps de la formation sera consacré à l’autonomie de pensée. S’il n’existe pas en entreprise ou dans l’administration de liberté académique comme à l’Université, nous prendrons pour point de départ de la discussion l’idée que l’apport des docteur-e-s à la société réside aussi dans leur esprit critique. Nous discuterons ainsi des pratiques qui permettent la prise de recul et la mise en perspective des commandes émanant des acteurs encadrant le travail. Ce sera notamment l’occasion d’envisager l’université comme lieu de cette prise de recul, par le maintien de liens avec la communauté académique.

 

Modalités :

Cette formation s’adresse à tout-e doctorant-e de l’ED 624, qu’il ou elle projette de travailler hors de l’Université après sa thèse ou non. Les stagiaires sont invité-e-s à s’interroger sur leur pratique des sciences sociales dans des contextes extra-universitaires, qu’il s’agisse ou non d’une activité salariée (postes de chargé-e-s d’études, animation de coopératives de recherche, recherche-action bénévole en association…). Le formateur s’appuiera notamment sur ses propres expériences, et sur les thématiques des stagiaires, pour stimuler la discussion.

Il est demandé aux stagiaires de se placer dans une perspective de participation active, la formation étant organisée sous forme d’échanges entre les participant-e-s et le formateur, à partir de leurs expériences et leurs vécus respectifs. Pour chaque partie de la formation, une phase de discussion / pratique précédera une phase de synthèse du formateur.

Du fait de ces modalités, l’effectif de la formation est limité à 15 personnes. Formation assurée sur deux demi-journées (2 x 3h). La formation pourra être maintenue en distanciel si nécessaire.

 

Le formateur

Sociologue diplômé de l’ED 382, j’ai travaillé dans plusieurs universités, puis dans le secteur privé, et aujourd’hui à la Direction de la sécurité sociale (DSS). J’ai eu l’occasion d’y mobiliser les compétences et éprouver les difficultés d’un-e jeune docteur-e quand il ou elle exerce son activité hors du monde académique. Je m’appuierai sur cette connaissance pratique pour animer la formation, plus que sur les analyses scientifiques sur l’insertion des jeunes docteurs disponibles par ailleurs. L’objectif n’est cependant pas d’opposer les unes et les autres, mais simplement d’approfondir les questions les plus pratiques et concrètes.

Formation doctorale ED 624 – 2021/22

 

À lire aussi

Lauréats de Prix de thèse

Lauréats de Prix de thèse

L'Ecole doctorale Sciences des Sociétés adresse toutes ses félicitations à : PAUTET Sébastien, docteur en histoire & civilisations, ED 624, ICT, Université Paris Cité 2022 - Prix en Lettre et Sciences Humaines / Chancellerie des Universités de Parispour la thèse...

Statistiques nationales concernant le doctorat

Statistiques nationales concernant le doctorat

Vous trouverez ci-dessous les statistiques nationales relatives au doctorat publiées par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche statistiques nationales relatives au doctorat à travers la publication des documents Le doctorat et les docteurs,...

Publication de “Guide to a Doctorate in France”

Publication de “Guide to a Doctorate in France”

L’Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des Jeunes Chercheurs (CJC) annoncent la publication de l’ouvrage « Guide to a Doctorate in France » librement accessible en ligne L'Association Nationale des Docteurs (ANDès) et la Confédération des...